La guérison de la Yoni

La Yoni, dans l'hindouisme, désigne l'organe génital féminin (matrice ou vulve).

Plus souvent utilisé au masculin mais beaucoup de femmes le préfèrent au féminin !

La guérison de la Yoni est donc la guérison du sexe de la femme.

« Espace sacré » ou « Temple sacré ». En Tantra, la Yoni est vue sous une perspective d’amour, de respect et de sacralité.

Guerison de la Yoni

Chez la femme, certaines expériences peuvent provoquer de l’insensibilité accumulée dans les tissus qui entourent le vagin et le bassin comme :

  • La culpabilité face à la masturbation

  • Les caresses masculines trop énergiques

  • Les rapports sexuels avec pas suffisamment ou même pas du tout de préliminaires

  • Les rapports sexuels sans réelle envie

  • L’absence d’orgasme

  • Un avortement

  • Un accouchement par césarienne

  • Une hystérectomie

Ces tensions peuvent se manifester par une étroitesse ou une rigidité subtile du vagin qui ne se détend pas complètement pendant les rapports sexuels.

Certains types de peurs se rapportent à des zones spécifiques des organes sexuels :

  • Lèvres vaginales : peur de l’ouverture, honte, désir de se cacher, sentiment d’impuissance

  • Clitoris : nervosité, méfiance, impatience, impression de serrer les poings ou les dents quand vous ne désirez pas exprimer votre colère

  • Périnée et éponge périnéale : difficulté à se laisser aller dans le plaisir, engourdissement

  • Point G : frustration sexuelle due à l’orgasme feint, à l’anxiété de la performance ou sentiment d’incompétence, à l’effort d’atteindre l’orgasme sans y parvenir

  • Canal vaginal entourant le col de l’utérus : colère, attente du pire, indigence, sentiment d’être une victime, avortement, accouchement

 

Ceci est particulièrement valable si :

  • Vous avez été contrainte à des rapports ou à des manipulations sexuelles à un jeune âge, avant que vous ne soyez prête

  • Vous avez déjà fait l’amour parce que votre partenaire était excité mais vous n’en aviez pas vraiment envie 

  • Votre partenaire a pris son plaisir sans se soucier du vôtre

  • Vous avez déjà fait semblant d’avoir un orgasme

  • Vous constatez que vous n’avez aucune sensation génitale en faisant l’amour

  • Vous avez déjà fait l’amour afin d’éviter la confrontation avec votre partenaire ou pour dissimuler votre colère

  • Vous pensez que toutes les autres femmes connaissent l’orgasme alors que vous, vous ne ressentez que de faibles sensations

 

Pour la femme qui reçoit le massage, c’est une occasion de verbaliser le plaisir dans les zones intimes, d’exprimer ce qu’elle ressent et de préciser ce dont elle a besoin.

C’est souvent une première expérience qui lui apportera force et confiance en elle.

Après les exercices de guérison, la libération de l’énergie entraîne divers changements :

  • Le vagin devient naturellement élastique, doux et accueillant

  • Un sentiment de confiance et d’enjouement pendant l’acte sexuel s’installe

  • Les muscles vaginaux deviennent élastiques et réagissent à l’introspection du pénis en le massant.

  • Plus de peurs, plus d’identification aux traumatismes anciens sources de contractions du corps et du sexe

  • L’abandon du mental devient plus facile pendant la relation sexuelle

  • Une jouissance maximum pendant les sensations orgasmiques

  • La libération des croyances « judéo-chrétiennes » liées à la sexualité

  • Une reconnexion à la femme sexuelle

  • Une sexualité épanouie, harmonieuse et joueuse

  • Des orgasmes vaginaux plus intenses et plus longs

  • Une meilleure confiance en soi

  • Le respect de soi et de ses besoins

  • Une réappropriation de son corps

Cette pratique est un engagement pour un cheminement à moyen terme, elle n'est envisageable qu'après avoir déjà expérimenté le massage tantrique avec moi.

 

Il est bien entendu que les séances de guérison de Yoni ne se substituent pas à un travail psychologique, mais peuvent l’accompagner en cas de traumatismes sévères.

Source : "L'art de l'extase sexuelle" de Margot Anand